Femme cougar : mythe ou réalité ?

La femme cougar n'existe pasQuelques articles de presse – une minorité tout au plus – remettent en question l’existence de la femme cougar. Le moins que l’on puisse répondre, c’est que de telles déclarations sont sans aucun doute le fruit du travail de pigistes en manque d’informations, car résidants sur une île déserte, voire sur une autre planète… S’il est vrai que la femme cougar ne puise son existence que dans les fantasmes de tout un chacun, comment peut-on expliquer la prolifération des sites de rencontres, des soirées pour femmes cougars, des bars et des clubs réservés aux cougars et à leurs lionceaux ?

La cougar est le pendant féminin du sugar daddy…

En effet, force est de constater que le « phénomène cougar » qui du reste provient d’outre-Atlantique n’a pas manqué de déferler sur l’Europe tout entière à l’instar d’une vague.

Au diable toutes sortes d’idées reçues typiquement machistes…

Soyons réalistes et un tant soit peu objectifs, car si les séniors appartenant à la gent masculine ont le droit de se pavaner au bras d’une jeune femme, il en va de même lorsqu’il s’agit de femmes mûres avec de jeunes hommes. Dorénavant tout porte à croire que les hommes mûrs n’ont aucun monopole en la matière, c’est factuel…

Évolution des mœurs oblige, la machine est en marche

On observe que c’est dans le milieu libertin que sont apparues les premières femmes cougars avec leurs incontournables Toy boys. Suite à cela, des femmes divorcées se sont essayées à cette « nouveauté ». Quelques-unes d’entre elles ont franchi le pas suite à la surmédiatisation liée à ce phénomène (presse, séries tv…).

Parce que certaines femmes n’assument pas le mot cougar !

La cougar a-t-elle une mauvaise réputation ?

Il faut savoir que les femmes âgées de 40 à 50 ans qui vivent une relation amoureuse et/ou sexuelle avec un partenaire bien plus jeune n’assument pas toutes le fait d’être une cougar. D’ailleurs bon nombre d’entre elles réfutent formellement ce qualificatif, qu’elles estiment bien trop péjoratif.

Un phénomène de société ?

Nul besoin d’être un sociologue pour constater que le phénomène « femme cougar » est bel et bien présent dans les différentes strates qui composent notre société. Contrairement à une poignée de préjugés, le fait d’être une cougar est loin d’être l’apanage d’un milieu bourgeois, voire plus ou moins élitiste (notables, personnages politiques, vedettes du showbiz…). On peut rencontrer des femmes cougars qui sont issues de quartiers populaires, d’autres exerçant une profession libérale, tout reste possible…

Trouver refuge dans le déni, est-ce bien raisonnable ?

Quoi que l’on puisse en dire et en penser, le fait est que les cougars existent. Elles font partie intégrante de notre société et de l’évolution de ses mœurs. Alors certes, certaines d’entre elles préfèrent bien souvent se réfugier dans le déni le plus total, mais cela n’enlève en rien le fait qu’elles sont légion, qu’elles veuillent bien l’admettre ou non… En toute franchise, combien sont-elles ces femmes au foyer – dont certaines sont des mères de famille – à éprouver un réel trouble pour ne pas dire une puissante attirance sexuelle en présence d’un jeune homme mignon ?

Rencontre une femme cougar près de chez toi !


[Sponsorisé]

Comments are closed.